Le départ

Dimanche 12 Novembre 2017 : Ca y est le grand départ !

C’est partit pour un tour du monde d’une année avec Yoann, la fine équipe!
Vous pourrez suivre nos aventures sur ce blog mais aussi sur le sien : escapadesauboutdumonde.com mais ça risque de se répéter! Eh oui, on vit la même chose! :p

23472082_10159843654960455_5087589680983782401_n

Départ de Paris Charles De Gaule à 20h35, après un au revoir difficile à ceux qui restent, c’est l’aventure! Nous et nos gros sac à dos embarquons, avec British Airways pour 1h de vol destination Londres, notre escale, puis 14h de vol avant d’atterrir enfin à Buenos Aires.
Passage obligé par le service de l’immigration, le ramassage de sac à dos puis la douane, et nous foulons pour la première fois l’Argentine et j’ai cette pensée qu’il s’agit en fait de l’endroit le plus éloigné de chez moi où j’ai jamais été (reconnaîtra qui veut!), pour le moment évidemment!
Il fait beau, il fait chaud, 26° à 10h du matin, on est en vacances bien loin de chez nous et ça se sent.

Merci Googlemaps, nous savons que nous devons prendre deux bus pour nous rendre à l’auberge de jeunesse. Nous nous dirigeons donc vers les bus légèrement éloignés de l’aéroport et, après un peu d’attente, le bus 8 arrive, mais misère! « necessitamos una tarjeta! » lorsque nous comprenons qu’il va falloir descendre du bus, retourner à l’aéroport pour acheter la carte de bus, petite désillusion, et alors que j’explique à l’homme derrière moi qu’il va devoir nous laissez descendre, il a un geste qui nous surprend, il sort sa carte de transports et, tel notre Hero, demande au chauffeur de charger trois tickets sur sa carte! En soi c’est pas un gros montant, le voyage coûte entre 12 et 15$ ARS, c’est à dire moins d’un euro, mais ça à réchauffer nos petits coeurs, ça c’est sur!

Il est temps de changer de bus on descend et c’est parti pour la quête principale de la journée, prendre le bus 96…
Alors pour rappel, le geste de ce monsieur nous a beaucoup touché mais si vous avez suivi nous n’avons pas pu monter dans le bus la première fois car nous n’avions pas de carte, du coup on imagine déjà le deuxième bus = deuxième recalage.. On questionne un papi assis à notre arrêt, il confirme : on entre pas dans le bus sans la carte. Où acheter cette carte maintenant que nous sommes perdus au milieu de nul part me demanderez vous? Bah même notre papi ne sait pas… Mais le plus plausible c’est par là qu’il dit, alors on y va, en route on croise des chevaux, un barbecue argentin (asado) qui donne faim, des chevaux, des chiens et toujours plus de chevaux… on finit par trouver où charger la carte Youhou! Mais ils ne la vendent pas, pour ça faut aller par là, toujours plus loin, (oui on s’éloigne de Buenos Aires à pied…) et alors que l’on trouve enfin le « Monasofia » ou acheter notre graal, le kiosque est fermé… petit moment de détresse, mais on aperçoit quelqu’un derrière la caisse et on choisit de l’appeler via la petite fenêtre restée ouverte pour lui expliquer notre quête, notre tour du monde, tout, elle s’étonne alors de nous voir aussi perdu dans ce coin, on la comprend, mais s’intéresse réellement à notre histoire et ça fait plaisir de parler, même si mon espagnol est bien rouillé… après une petit conversation (et l’achat de notre carte de bus!) nous nous éloignons pour entendre un « toma » et une main sortant des barreaux  nous tend une paquet de gâteau… ils sont vraiment gentils ici!! Retour ensuite à la recharge et on marche vers notre arrêt de bus. En chemin le doute nous assaille, le bus 96 n’est écrit nul part sur les arrêts de bus, nouvel abordage d’inconnue, elle nous explique que ce bus est direct jusqu’à Buenos Aires et que l’arrêt ou nous sommes n’est du coup pas sur la liste. Retour sur nos pas, on commence à avoir l’habitude! On finit par prendre ce gentil bus et le conducteur nous explique qu’il ne dessert pas notre arrêt mais que c’est à côté faut juste marcher un peu.

L’arrivée à Buenos Aires!! Sing Hallelujah! Mais pas pour longtemps, on fatigue, faut dire qu’on est pas vraiment à côté… (surement pas aidés par le poids des sacs je pense, le même chemin sans sac est tout à fait faisable! Ne nous jugez pas… :p). Nous arrivons finalement à l’hôtel… La grosse aventure de la journée est terminée!
Bientôt la découverte de la ville!!

Merci d’avoir lu jusqu’ici!
A suivre…

 

 

6 réflexions sur « Le départ »

  1. You go little Samwise!!! ❤

    J'aime

    1. Je savais que tu allais reconnaître mellon nin!! ❤️🧡💛💚💙💜🖤

      J'aime

  2. Ça c’est une entrée en matière………
    Faites de belles rencontres encore, gros bisooooouuuuuuuuuuuuuuuusssssssssssss

    J'aime

  3. Finalement c’est un bien pour un mal cette histoire de carte. Ca vous a permis de voir la gentillesse des gens.

    Bon courage a vous cousine.

    J'aime

    1. Oui c’est exactement ce qu’on s’est dit! C’etait des rencontres agréables^^
      Merci cousin!! 😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close